Caroline Lebrun

Caroline.lebrun@cegetel.net

Psychologue clinicienne (Paris VII),  Docteur en psychologie.

******

Actualités 

Publications 

 « Du fragment au blason. Étapes de la métamorphose adolescente », Psychosomatique relationnelle, Revue du Centre international de Psychosomatique, n°3, Octobre, 2014.

« Adolescence et téléphone : des affinités électives »,  Psychomédia, n°49, Septembre – Octobre 2014.

« Adolescence et ménopause, l’angoisse des grands passages », Dialogue, n°204, 2014, 63-77.

******

Caroline Lebrun exerce en SESSAD pour adolescents  (Brunoy-91), en service de médecine préventive pour les étudiants (Paris- Sorbonne) et en libéral  (Chevannes – 91). Elle intervient pour des conférences et des cours à l’EPCI. (Ecole de Propédeutique à la Connaissance de l’Inconscient). www.epci-paris.fr/

Elle a soutenu une thèse de Doctorat portant sur Le téléphone et les adolescents. Elle a publié sur ce sujet plusieurs articles dans la revue Adolescence.  Elle a également apporté sa lecture de l’œuvre d’Hélène Deutsch dans l’ouvrage collectif : Le tourment adolescent. Pour une théorisation de la puberté psychique paru aux PUF.

Depuis sa première formation en histoire de l’art et archéologie (maîtrise portant sur le vêtement d’enfant), Caroline Lebrun a conservé un intérêt pour le thème de l’art et en particulier du vêtement (trois publications). Elle a interrogée la métaphore archéologique freudienne à l’épreuve du pubertaire.

Dans le cadre des psychothérapies menées en IME, elle s’est formée à la technique du modelage de G. Pankow et continue à s’appuyer sur cette théorisation pour rendre compte de la métamorphose adolescente.

Ses suivis d’étudiants l’amènent aujourd’hui à poursuivre son questionnement autour de la forme. Celle que le jeune adulte prend à partir de l’expérience pubertaire le conduisant à affirmer son identité sexuée et à prendre place dans le monde.

Publications :

« Le corps familial au risque du pubertaire », Dialogue, 2012, 4, n° 198, p.69-80.

Caroline Lebrun – Publications plus anciennes