Edito | Lettre du Président

Les derniers feux du colloque international fêtant les 20 ans du Cila à peine éteints, nous voici projetés dans le prochain colloque national du Cila consacré à « L’adolescent dans son institution » le 13 janvier prochain à Paris. En toute subjectivité assumée, quelques mots sur ce qui est ressorti de ce colloque si important pour le Cila ; cette fois, une ligne claire et partagée est ressortie de nos échanges : la psychothérapie psychanalytique de l’adolescent n’est pas une cure comme les autres. Elle implique par exemple une réassurance narcissique davantage qu’un aller et retour avec le passé infantile ; il est question d’aider à reconstruire les défenses fragilisées par le processus d’adolescence et non de lever le refoulement. Ce travail d’accompagnement dans l’actuel suggère l’importance d’un étayage narcissique qui ouvre sur la possibilité de trouver ou retrouver un certain plaisir du fonctionnement psychique. Loin de toute répudiation du vif de l’infantile, l’adolescence a imposé sa modernité et l’inconfort dans lequel il peut plonger les psys qui les reçoivent. L’adolescent, dans son institution, y projette sa vie psychique, mettant en valeur le caractère décisif du transfert des soignants pour prendre en charge les adolescents qu’ils accueillent.

Ces quelques idées jetées en vrac n’ont aucune ambition exhaustive, elles ne font que rappeler que nous sommes sommés par l’adolescent de rester vivant, créatif et ouvert… comme des psychanalystes.

 

Bonne année à tous,

 

Florian Houssier, Président du CILA

 

***

Colloque : Lausanne, 26 Mai Agir et inhibition, les voies de la symbolisation à l’adolescence

Capture d’écran (5)

Depliant Colloque CILA18 0108 WEB-1

***

Retrouvez les vidéos du colloque des 20 ans du CILA

***

Actualités :  Soirée du CILA 17/5 : la vidéo sur la chaîne YOUTUBE du CILA !